La voiture du futur selon le New York Times

30home650-thumb-520x452

Cette illustration de la voiture du futur est signée Bruce McCall, pour le New York Times. Sa vision de l’avenir en ce qui concerne la voiture fait plutôt peur. Selon lui, la voiture est destinée à devenir tout simplement notre maison… à moins que cela ne soit déjà un peu le cas!

Comme on peut le voir, la voiture du futur n’est pas basée sur la sécurité ou le respect de l’environnement mais plutôt sur le divertissement et le multimédia.

Alors que le père conduit, il se fait également couper les cheveux et regarde la télé ; pendant ce temps là, le gamin à l’arrière joue avec son avion tout en regardant la télé, notez qu’il a également un ordi portable à sa gauche.

La mère regarde Popeye sur la télé et est tellement feignante qu’elle se sert de la télécommande alors que la télé est à portée de bras. La gamine joue au synthé. Notez aussi qu’il y a même un panier de basket. Tout y est, le chien qui regarde un os et même le chat avec sa souris…

Hors de la voiture, point de salut! Le futur, c’est d’avoir une voiture si bien (mal) équipée, que l’on a plus besoin d’en sortir… Le mythe de l’accès total à tout en temps réel, l’utopie de l’autarcie technologique permettant d’échapper aux dangers supposés de l’altérité. Sauf que, si l’on a plus besoin de sortir de sa voiture, au bout du compte, elle sert à quoi la voiture, si ce n’est à se protéger des autres?

Source: gadgets.boingboing.net Via gadgetvice.com

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

5 commentaires sur “La voiture du futur selon le New York Times

  1. Axel

    Avec la crise des subprimes, ça me semble plutôt intelligent d’anticiper le fait de ne plus avoir de maison…

    Avec le pic du pétrôle, quand les voitures seront immobilisé, il faudra trouver des occupations à faire à l’intérieur, à défaut de s’en servir pour se déplacer.

    Et moi, avec mon vélo, je continue d’avancer…

  2. Sissi

    Ce qui m’a bien fait marrer c’est le chien qui regarde sa propre télé avec son os.
    Chaque occupant de la voiture est totalement isolé des autres.

    Sans blague, avec en plus le look désuet de la voiture (qui fait plus « l’an 2000 vu des années cinquante »), ça me semble plus satirique qu’autre chose et à prendre au 2nd degré. Excès de multimédia, de gadgets, isolement des individus, en poussant l’équipement jusqu’au ridicule

    Il faudrait voir l’article original.

  3. Jean

    Comment le conducteur fait-il pour voir ce qui se passe sur la route, s’il regarde la télé en même temps ? et touc ces gadgets, ça pèse lourd … le meilleur moyen de sortir progressivement de l’automobile est de commencer par privilégier les petites voitures qui consomment moins d’énergie.Si tous les automobilistes achetaient des voitures de 4CV, l’industrie automobile perdrait tellement d’argent qu’elle devrait arrêter les chaînes de production pendant au moins un an.

  4. BruGeek

    Il faut lire l’article aussi :
    http://www.nytimes.com/2008/10/30/automobiles/autospecial2/30HOME.html
    J’aime beaucoup la fin : « Elizabeth Muirhead, a financial analyst from Downingtown, Pa., recently drove her young family to Maryland in her Honda Odyssey minivan. With three young children in the back of the van, the drive could have been a high-stress experience. That was until she put “Charlotte’s Web” on the D.V.D. player and had the kids plug in their headphones, while she and her husband tuned in their own music on the satellite radio system. “It was pretty much what we would have done at home,” she said. »
    C’est mignon tant de complicité parents-enfants…

  5. Moa

    Une traduction pour les non anglophones

    « Elizabeth Muirhead, une analyste financière de Downingtown, Pa., a récemment conduit sa jeune famille dans la Maryland, dans un mininvan Honda Odyssey. Avec 3 jeunes enfants à l’arrière du van, le trajet aurait pu être une expérience hautement stressante. Et ce fut le cas jusqu’à ce qu’elle leurs mette le DVD “Charlotte’s Web” et que les enfants utilisèrent leurs écouteurs. Pendant ce temps, Elizabeth et son mari écoutèrent leur propre musique via la radio (satellite). “C’est exactement ce que l’on aurait fait à la maison” ajoute-t-elle

Les commentaires sont clos.