Samedi 24 octobre, journée internationale pour le climat

350

Partout dans le monde, des actions auront lieu afin de sensibiliser public et autorités aux questions (et problèmes) sur le climat afin de limiter la quantité de dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère à 350 ppm ou « parties par million ».

De quoi s’agit-il exactement ? 350 est en réalité l’abréviation de 350 ppm ou « parties par million », qui correspond en langage scientifique à la quantité de dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère, le seuil limite toléré par la planète selon l’organisation 350.org. En 2009, l’atmosphère terrestre contenait ainsi 387ppm, contre 275ppm avant la Révolution industrielle.

C’est James Hansen, climatologue américain de la NASA et l’un des premiers à avoir formulé la thèse de l’origine humaine du réchauffement climatique, qui a popularisé ce nombre. Si 275 correspond à une concentration « utile » de Co2 pour pouvoir habiter une planète pas trop froide, ce n’est pas le cas des 387 actuels, selon lui. Et encore moins des 450 défendus par l’UE et les experts du Giec. 350 ppm serait le seul moyen de « maintenir une planète semblable à celle où des civilisations se développent », estime-t-il. Une thèse à laquelle l’ancien vice-président américain et Prix Nobel de la Paix Al Gore a adhéré.

En France, plusieurs dizaines d’évènements sont prévus dans des villes comme Paris, Bordeaux, Chatellerault, Briançon, Lille, Toulon, Cannes, Montbéliard, Rennes, Nantes, Ivry, Nice, Lyon, Tours, Pau, Besançon, Limoges, Bourges, Saint-Malo, Avignon, Le Havre, Marseille, Agen, Montpellier, Vanves, Calvi, Caen et beaucoup d’autres…

www.350.org

Greenworld

A propos de Greenworld

Contributeur de Carfree France climatiquement engagé dans les affaires du monde

2 commentaires sur “Samedi 24 octobre, journée internationale pour le climat

Les commentaires sont clos.