Palmarès des mobilités 2010

Le magazine «Ville, Rail & Transports» établit chaque année un «palmarès des mobilités», récompensant les villes et les communautés urbaines qui œuvrent le plus pour les déplacements durables. Cette année, Rennes Métropole décroche le « Pass d’Or », première place du palmarès 2010 et Strasbourg décroche le « Pass d’argent », devant Lyon, tandis que Mulhouse se voit décerner le prix thématique «Intermodalité/accessibilité» pour la mise en œuvre du premier tram/train de France.

Le «palmarès des mobilités» récompense la collectivité qui s’est montrée la plus performante en matière de mobilité et de transports.

Rennes, la ville pionnière du vélo en libre-service, est récompensée pour l’ensemble de son ambitieux programme d’amélioration du réseau STAR. Il vise à favoriser l’usage des transports en commun et des modes de déplacements alternatifs à la voiture.

Pour la rédaction du magazine «Ville, Rail & Transports», le dynamisme de la politique de transports de Rennes se juge aussi à l’aune de la création de lignes express de bus, la mise en service de nouvelles lignes, l’amélioration de la desserte des zones d’activités, l’accessibilité PMR (Personnes à mobilité réduite), le renfort de la fréquence du métro, sans compter l’ouverture des données publiques du réseau STAR et la constante progression du VéloSTAR, le vélo en libre-service rennais.

En seconde place, Strasbourg est récompensée pour la mise en service de la première partie du tram-train, le réaménagement de la circulation automobile place de la gare, l’aménagement de la ligne C et la réorganisation des dessertes existantes sont autant de points positifs par le magazine, qui souligne qu’avec 55.5 km de longueur commerciale, le tram strasbourgeois est devenu le plus long de France. Le jury a aussi mis en exergue le projet d’extension du Tram D, vers Kehl et la prolongation du tram vers Illkirch.

Mulhouse décroche assez naturellement le prix intermodalité/accessibilité pour le lancement, le 12 décembre 2010, du premier tram-train de France. Le magazine relève également un «détail qui change tout» avec la création d’un billet multimodal, doté de 9 niveaux de prix, utilisable pour tous les modes de transport (ter, tram-train, tram, car ou bus) à l’intérieur d’une zone géographie.

Le « Prix européen » du palmarès des mobilités a été attribué quant à lui à la ville de Copenhague pour son action en faveur des « autoroutes » pour cyclistes. A Copenhague, on compte plus de vélos que d’habitants ! 85 % des habitants possèdent au moins un vélo, et beaucoup confessent même en avoir plusieurs. Les 1,6 million d’habitants du Grand Copenhague bénéficient de 300 kilomètres de pistes cyclables qui sont entretenues avec soin (les pistes cyclables sont déneigées avant les routes !). Cette année le Folketing (Parlement danois) a décidé de consacrer 135 millions d’euros en appui aux communes de Copenhague, Arhus, Odense et Aalborg pour aménager des « autoroutes » cyclables parfois dotées de 3 voies dans les deux sens, d’ici à 2014. Ces axes dédiés au vélo visent à convaincre les automobilistes qui ont entre 5 et 20 kilomètres pour se rendre à leur bureau.

Sources: Internet

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

3 commentaires sur “Palmarès des mobilités 2010

  1. Thomas

    Effectivement, Rennes fait beaucoup pour les transports en commun, et tout le reste passe à la trappe, y compris le vélo. La ville reste sur sa réputation de ville cyclable acquise il y a 20 ans, mais aujourd’hui le vélo y est marginalisé par la ville et la métropole, même si dans les faits on voit de plus en plus de vélos dans les rues au quotidien.

  2. bruno le hérisson

    Rennes Métropole c’est aussi la volonté de grossir grossir comme le crapaud qui veut se faire plus gros que le boeuf.

    Tout cela pour avoir une métropole qui dépasse 500 000 habitants car c’est le chiffre fixé par l’union européenne pour les métropoles « dynamiques »

    Rennes c’est aussi un soutient au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

    Rennes c’est une rocade saturée tous les jours par des magnifiques bouchons.

    Rennes c’est une périphérie avec des zones commerciales moches dont les surfaces ont explosées ces 15 dernières années.

    Rennes c’est des nouvelles zones 30 avec des sens interdit même pour les vélo

    Rennes c’est au moins 3 à 10 voitures « garées » sur les pistes cyclabes de mon trajet quotidien

    Rennes c’est des mamis BCBG qui grillent des feux avec leur grosse voiture allemande tout en téléphonant.

Les commentaires sont clos.