Le Cartel automobile

Belle enquête de l’hebdomadaire allemand d’investigation Der Spiegel qui révèle l’existence d’un cartel automobile en Allemagne depuis le début des années 1990. Ce cartel, que l’on peut appeler le Club des cinq car il regroupe BMW, Daimler, Audi, Porsche et l’inévitable Volkswagen, régentait la quasi-totalité des aspects techniques et commerciaux concernant les constructeurs allemands.

Au travers d’une soixantaine de groupes de travail, environ 200 salariés des 5 constructeurs ont pu ainsi « échanger » lors d’au moins 1000 réunions de travail, rien que sur les cinq dernières années… Tous les aspects techniques et commerciaux des voitures étaient l’objet d’ententes (moteur, carrosserie, châssis, électrique / électronique…).

Et en particulier, l’enquête du Spiegel révèle que l’entente a servi à tout faire pour ne pas se plier aux normes anti-pollution, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Sans entrer dans les détails, les constructeurs se sont entendus entre eux pour ne pas développer de systèmes anti-pollution réellement efficaces. Si on était cynique, on dirait que les constructeurs de voitures allemands se sont entendus pour gazer l’Europe…

Tout part de la technologie AdBlue, une sorte de solution d’urée (le composé de l’urine…) injectée dans le moteur pour réduire les émissions d’oxydes d’azote. Les cinq constructeurs ont fait le choix de petits réservoirs d’AdBlue afin de limiter leur taille et leur poids dans la voiture. Car, un grand réservoir a des inconvénients rédhibitoires pour les constructeurs. C’est plus cher qu’un petit réservoir et occupe plus de place. C’est pourquoi les experts commerciaux se sont opposés à l’utilisation d’un grand réservoir. Ils ont préféré utiliser l’espace pour les haut-parleurs des systèmes stéréo haut de gamme, qui pourraient être vendus aux clients comme des options coûteuses!

En gros, vous aviez le choix entre un air pas trop pollué ou une stéréo haute-gamme, les constructeurs ont choisi pour vous…

Tout ceci s’est fait au détriment des consommateurs à qui on vante sans cesse les « bienfaits de la concurrence » et des citoyens dans leur ensemble, car tout le monde se retrouve au bout du compte victime de la pollution de l’air.

L’enquête du Spiegel montre ainsi que ce que l’on appelle le Diesel Gate n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg. L’enquête officielle devra démêler les fils et chercher à comprendre dans quelle mesure, la mise en place de logiciels truqués sur les voitures n’était pas tout simplement la conséquence de l’entente des constructeurs pour ne pas mettre en place de systèmes de dépollution relativement efficaces.

Le plus drôle, c’est qu’apparemment d’autres constructeurs ont cherché à intégrer le cartel automobile, comme Jaguar, Volvo, Fiat et Renault! Mais, ils se sont faits jeter par le cartel car ils avaient le défaut de ne pas être allemands…

Ceci expliquant peut-être pourquoi on ne les entend pas trop sur le sujet. Car, ils devraient normalement être vent debout et avoir déposé plainte contre cette entente illicite dont ils sont eux aussi les victimes en quelque sorte.

Et du côté des pouvoirs publics? A vrai dire, cela semble une fois de plus pitoyable. Au moment de l’homologation des véhicules, les autorités américaines ont tiqué sur la taille trop petite des réservoirs d’AdBlue et ont menacé de ne pas homologuer les voitures. Qu’a fait alors le Club des cinq? Deux tailles de réservoirs: un petit réservoir qui ne sert à pas grand chose pour l’Europe et un réservoir plus grand pour les Etats-Unis! On se demande à quoi servent les autorités européennes…

C’est avec la mise en place prévue de la norme Euro 6 en 2014 que les choses ont commencé à se gâter pour le Club des cinq. La nouvelle norme devait entraîner une «augmentation de la consommation AdBlue jusqu’à 50 pour cent». Cela signifiait que les réservoirs d’AdBlue étaient définitivement trop petits, car les clients auraient du faire le plein d’urée tous les 2 000 à 3 000 kilomètres…

Que faire alors? Surtout pas augmenter la taille des réservoirs car il faut bien loger la stéréo haute-gamme! Comme par hasard, c’est à peu près à cette date qu’a commencé la mise en place des logiciels truqueurs ayant donné naissance à ce que l’on appelle désormais le Diesel Gate.

Source: http://www.spiegel.de/international/germany/the-cartel-collusion-between-germany-s-biggest-carmakers-a-1159471.html

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

8 commentaires sur “Le Cartel automobile

  1. Toto

    Sur le site de Total au sujet de AdBlue®:

    Biodégradable, soluble dans l’eau, non toxique et incolore, AdBlue® cristallise à -11°C et se décompose en ammoniac à partir de 80°C (quelques traçes à partir de 40°C).

    Ah ! L’ammoniac ! Ce gentil gaz qu’il est bon pour l’environnement et tes poumons… Bon, rassurez-vous, c’est seulement si on le chauffe un peu, rien à craindre !

  2. Bocvel

    En France, le cartel s’appelle le BACA : Bitumeurs (ou Bétonneurs), Assureurs et Constructeurs Automobiles… Le GAFA n’a qu’à bien se tenir !

  3. emmp

    Juste une remarque sur la forme : dire « la partie immergée de l’iceberg » est une erreur : vous voulez dire la partie VISIBLE de l’iceberg, pas celle qui est sous l’eau.

    Sinon, à propos du fond : je ne doute pas que la presse française va se pencher sur la question puisqu’il n’y a aucun autre sujet à traiter en plein mois d’août…

  4. Pédibuspedibus

    bah t’es injuste emmp :

    le Marcélou n’a ni fondu les plombs ni la banquise… !

    l’a dit : ce que l’on appelle le Diesel Gate n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg

    ce qui est parfaitement conforme à la physique des glaçons, qui ne présentent émergée que la plus petite partie de leur volume…

    bon, de toute façon dans ce monde cul par-dessus tête…

     

    en attendant pan pan symboliquement sur celui de ma douce commentatrice…

     

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

     

     

  5. zaph

    La succession de mises à jour des tromperies, tricheries des constructeurs automobiles et du laxisme des pouvoirs publics sonnent heure d’exprimer notre indignation et notre colère devant de tels agissements .

    Va t ‘on encore accepter longtemps d’être soumis aux émanations des véhicules sans réagir collectivement ?

    Par quels moyens pourrait-on agir en justice contre ce cartel ?

    Pourrait-on faire une action pour demander un air plus respirable dans nos villes ?

    seuls nous ne pouvons pas grand chose mais collectivement….

  6. just des rigolos

    collectivement contre la bagnole….c’te bonne blague…impossible de toucher à la déesse voiture…ici ou ailleurs

  7. Vince

    Et pourtant un jour il n’y aura plus de voitures.
    Soit parce-que le prix du carburant ne cessera d’augmenter, il faudra un jour ou l’autre faire sauter des tonnes de roches et ou creuser très profond pour récupérer un litre de pétrole.
    Soit parce qu’on sera tous morts avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.