Propositions pour une ville moins motorisée

Il s’agit d’abord de faire valoir dans la planification des transports urbains d’autres logiques que celles qui s’exercent depuis des décennies sans que leurs effets aient été correctement analysés. Ainsi Richard Gilbert, du Centre pour les Transports Durables de Toronto, propose-t-il (cf Entretiens Jacques Cartier, 1998) de mettre en avant d’autres principes, notamment un principe qu’il nomme EANO (« Equal Advantage for Non-Ownership »), qui poserait que « chaque région urbaine devrait être aménagée de telle sorte qu’en tout point de la région les avantages de ne pas posséder de voiture soient au moins égaux aux avantages de posséder une voiture ». Lire la suite…

Rêvons la ville

Rêvons la ville

A l’intention des sceptiques et « déclinologues », proposons leur de rêver, de s’interroger sur l’utopie, de montrer des projets ou des réalisations originales et porteuses d’espoir, de considérer qu’on peut, peut-être, chacun à sa façon, contribuer à penser un autre monde. Lire la suite…

Proposition de recherche pour une ville sans voiture

Proposition de recherche pour une ville sans voiture est le nom d’un rapport commandé en 1991 par la Communauté économique européenne à TECNOSER, une maison de consultants de Rome (Italie). Sa diffusion fut limitée, presque confidentielle. Aucun livre ou document publié depuis ne fait référence à ce rapport. Or ses conclusions dépassent les plus belles espérances du mouvement d’opposition aux abus de l’automobile. Extraits. Lire la suite…

Reconstruire la ville en marchant

Les Américains sont capables de tout, du pire comme du meilleur. En matière d’urbanisme et de mobilité, les USA sont le symbole de la ville-automobile, de l’étalement urbain (suburbs) et des autoroutes tentaculaires de plus en plus nombreuses… qui finissent toujours congestionnées. Depuis quelques années, et face à l’échec patent du système automobile américain, plusieurs courants de pensée tentent de mettre en avant un nouvel urbanisme, fondé sur l’échelle du mode de déplacement le plus vieux du monde, la marche à pied. Lire la suite…

Paris sans voitures

Les citadins ont vaincu la voiture. L’«auto discipline» a enfin triomphé. Développement des transports en commun, covoiturage généralisé, interdictions drastiques ont eu raison des embouteillages d’hier. Le piéton parisien redécouvre sa ville Lire la suite…

Une ville sans voiture, une utopie ?

Est-il possible de diminuer la circulation automobile dans les grandes villes ? Les équipes de Marie-Hélène Massot de l’INRETS à Paris (Île-de-France) et de Patrick Bonnel, enseignant-chercheur au Laboratoire d’économie des transports (LET) à Vaulx-en-Velin (Rhône-Alpes) ont réalisé une étude pour le compte du Predit(1) sur les modes de déplacements dans les agglomérations parisienne et lyonnaise. Lire la suite…

Les villes en ont assez de l’automobile

Pour enrayer le « cercle de la dépendance à l’automobile», le document qui sera adopté aujourd’hui propose de nombreuses solutions, comme les péages urbains, la réduction du stationnement et à l’établissement de zones piétonnes. Lire la suite…

Toulouse: concept pour une ville sans voitures

La transformation de villes existantes en réelles villes sans voitures n’est pas une question facile. Bien que ce serait certainement possible si de vastes travaux de démolition étaient menés, il n’est pas raisonnable de penser que les villes vont simplement être capables de démolir tout l’environnement bâti afin de commencer à construire une nouvelle ville sans voitures. Cela soulève donc la question de savoir comment les villes actuelles peuvent progressivement être transformées en villes sans voitures. Lire la suite…

Vers des villes post-carbone

Repenser les villes : une société post-carbone

Le centre de prospective de la Direction de la Recherche et de l’Animation Scientifique et Technique (DRAST-CPVST) lance un appel à projets de recherche sur les « Villes dans la société post-carbone ». Date limite de dépôt des propositions : 20 mai 2008. Lire la suite…

Treasure Island, l’utopie verte sans automobiles

Treasure Island est une île artificielle de la Baie de San Francisco, située entre San Francisco et Oakland. Elle est reliée par un isthme à Yerba Buena Island, qui est elle une île naturelle. Treasure Island a été créée en 1939 pour l’Exposition internationale du Golden Gate par l’extraction de matériaux de la baie, et du tunnel creusé à travers Yerba Buena Island. Treasure Island est à l’intérieur des limites de la ville et du comté de San Francisco, dont le territoire s’étend loin dans la baie et jusqu’à la pointe de l’île d’Alameda. Lire la suite…

Ecocity 2008 : le sommet mondial des écovilles

Freiburg (Allemagne), Dongtan (Chine), Masdar (Émirats arabes unis), Auroville (Inde) : autant de projets, parmi tant d’autres encore, a priori irréalistes, conçus pour la nature et le bonheur, et déjà colonisés par des dizaines de milliers d’habitants. C’est en ce moment qu’a lieu à San Francisco le sommet mondial des ecovilles, le World Ecocity Summit ! Complètement inscrit dans son époque, le sommet n’a qu’une ambition : sauver la terre grâce aux villes, aux éco villes bien sur. Lire la suite…

Caen: concept pour une ville sans voitures

La transformation de villes existantes en réelles villes sans voitures n’est pas une question facile. Bien que ce serait certainement possible si de vastes travaux de démolition étaient menés, il n’est pas raisonnable de penser que les villes vont simplement être capables de démolir tout l’environnement bâti afin de commencer à construire une nouvelle ville sans voitures. Cela soulève donc la question de savoir comment les villes actuelles peuvent progressivement être transformées en villes sans voitures. Lire la suite…

Aérocity, un projet de ville linéaire sans voitures

Aérocity : une ville linéaire et suspendue de 18 km de long

Pour leur diplôme d’architecture, Pier Paolo Bonandrini et Julien Allègre se sont appropriés un vestige inattendu, l’ancienne voie d’essai de l’aérotrain près d’Orléans (45), pour imaginer une ville linéaire sans voitures. Si certaines de leurs assertions quant à son mode de vie sont discutables, leur proposition d’organisation « urbaine » et les multiples trouvailles du projet sont fascinantes. Lire la suite…