Pourquoi je suis contre des Eurolines franco-français

corail_teoz

Un député, M. Mariton, défend l’ouverture de la concurrence pour les liaisons d’autocars de grandes lignes. A titre d’exemple, le voyageur pourrait prendre un autocar de Paris à Lyon, par exemple, comme il le fait aujourd’hui avec les Eurolines pour aller à Bruxelles. Aujourd’hui, on ne prend le car en France que si le car est affrété par un voyagiste, ou bien exploité en service public conventionné notamment avec les départements ou avec les Régions dans le cas des autocars TER. Lire la suite…

Ma contribution aux Etats Généraux de l’automobile

Bravo Monsieur Chatel d’initier des Etats Généraux de l’automobile ! Que ce soit à l’échelle nationale ou planétaire, il n’y a pas d’autre évolution pour l’industrie automobile (très marquée « vingtième siècle ») que la « pondération ». Notez que la Ligue Contre la Violence Routière fait de ce terme l’accroche principale de son site (www.lcvr.org). L’industrie automobile doit donc anticiper et gérer son déclin commercial et abandonner son objectif naïf de devoir équiper chaque citoyen français d’un de ses modèles. Lire la suite…

La rupture écologique

La rupture écologique

par Nicolas Sarkolo

Mes chers amis,

La France n’est pas condamnée à regarder le monde qui change autour d’elle, ses performances écologiques qui se dégradent, son modèle environnemental qui s’épuise, tout en restant immobile, tétanisée par le changement, prisonnière de tous les conservatismes, incapable de changer et de se réformer. Lire la suite…

Martine lâche la bagnole

La roue tourne dans le monde des transports. Il y a quarante ans, la France pompidolienne envisageait de couler le canal Saint-Martin dans le béton pour traverser Paris en autoroute du Nord à la Bastille. Lire la suite…

Les premiers principes d’une loi sur le péage urbain en France

De nombreuses villes étrangères recourent au péage urbain pour favoriser l’organisation des déplacements dans leur centre-ville, pour réduire la pollution ou pour améliorer l’accessibilité et le cadre de vie urbain, etc. Une agglomération française ne peut le faire à moins qu’une loi ne l’y autorise. Lire la suite…

Comment en finir avec la civilisation de l’automobile?

Notre société affecte plus de 80% de l’espace public à la circulation automobile et au stationnement des voitures, c’est-à-dire à un mode de déplacement individuel dont le taux d’occupation moyen ne dépasse pas 1,2 personne par automobile en agglomération. Les piétons et les vélos se sentent comme des intrus sur un espace public dédié à la vitesse automobile, où les infractions sont la règle en toute impunité. Il faut arrêter d’aménager la chaussée en fonction de l’heure de pointe, ce qui se traduit par des voies de circulation automobile démesurées, congestionnées une heure ou deux par jour, et qui se transforment en véritables catalyseurs à vitesse le reste du temps. Or, il est désormais admis que toute augmentation de l’offre d’espace automobile se traduit pas une augmentation de la circulation automobile qui génère rapidement des congestions et nécessite donc de nouvelles voies de circulation pour les voitures. Lire la suite…

Connaissez-vous les routes gérées par le privé?

On connaissait les routes publiques (nationales, départementales, communales), et les autoroutes à péages (construites et entretenues par des sociétés, globalement publiques, grâce aux recettes des péages). On commençait à connaître également les péages urbains (comme à Londres: taxe payée par les automobilistes pour financer les transports publics). Pour l’instant, c’est illégal en France, mais on sait que tout le monde y pense. Mais, même en France, on connaissait l’utilisation des recettes des péages autoroutiers pour financer les grandes infrastructures, en particulier ferroviaires: le principe avait été établi en 2003. Lire la suite…

Les villes en ont assez de l’automobile

Pour enrayer le « cercle de la dépendance à l’automobile», le document qui sera adopté aujourd’hui propose de nombreuses solutions, comme les péages urbains, la réduction du stationnement et à l’établissement de zones piétonnes. Lire la suite…

Le péage urbain

Le péage urbain
par Charles Raux

Le péage urbain revient sur le devant de la scène avec le succès apparent du péage du centre de Londres et la mise en route du péage de Stockholm : on ne compte plus, en Europe et dans le monde, le nombre de villes qui l’envisagent ou l’ont envisagé. Lire la suite…

Les péages urbains : comment peuvent-ils satisfaire une politique d’agglomération?

par Charles RAUX et Odile ANDAN

Dans cet article nous évaluons dans quelle mesure des scénarios de péages urbains élaborés peuvent satisfaire aux objectifs de politiques d’agglomérations, recherchés dans le cadre de trois contraintes, de financement, d’environnement et d’équité, le plus souvent difficilement compatibles. Lire la suite…