Greenpeace investit des stations service Total dans 11 villes françaises pour dénoncer l’exploitation des sables bitumineux

greenpeace-stations-total

À 50 jours de la conférence de Copenhague sur le climat, Greenpeace dénonce partout en France un criminel climatique et environnemental : le groupe Total. Les bénévoles des groupes locaux de Greenpeace ont investi des stations essence de la compagnie dans onze villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Nancy, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Perpignan, Grenoble), ce matin à partir de 10h. L’opération vise à informer le grand public et les clients de Total sur l’activité menée par le groupe pétrolier français sur les sables bitumineux : distribution de tracts, banderoles, visuels géants dénonçant la « destruction durable » et montrant l’impact sur l’environnement de la manière la plus sale et la plus chère de produire du pétrole, un crime à quelques semaines de la conférence de Copenhague. Lire la suite…

Les autoroutes du futur

On a parlé ici même plusieurs fois du destin incertain des infrastructures autoroutières avec la fin du pétrole. Certaines villes ont des projets avancés de construction de pistes cyclables sur les autoroutes, comme à Séoul. D’autres à vélo n’attendent pas la fin du pétrole ou d’hypothétiques aménagements et investissent dès à présent les autoroutes lors des heures de pointe, comme à Los Angeles. Il y en a même qui pensent que seule la destruction des autoroutes permettrait d’améliorer le cadre de vie et l’environnement, tout en favorisant le trafic! Sans même parler de ceux qui veulent recycler les échangeurs autoroutiers... Lire la suite…

Faire voler les bagnoles

rampe-voitures

Lisbonne, juin 2009 : la Fondation Galp Energia (fondation à but non-lucratif créée par le leader du pétrole et du gaz naturel au Portugal) et Experimentadesign (biennale portugaise du design et de l’architecture) lancent un concours international invitant les architectes les plus inspirés à dessiner un pont destiné à faire passer piétons et cyclistes au-dessus d’une autoroute très fréquentée de Lisbonne. Parmi les propositions d’architectes, une a retenu particulièrement notre attention, il s’agit d’une rampe de saut placée sur l’autoroute et qui obligerait les voitures à sauter par-dessus une piste réservée aux vélos et aux marcheurs. Lire la suite…

Éloge de la lenteur : ralentissons la ville !

Le mouvement « Cittaslow », Citta Lenta, Slow City – explication d’un concept de ville alternative. En 1986 est fondé en Italie par Carlo Petrini le mouvement « Slow Food », qui lutte contre l’uniformisation des goûts, la mauvaise qualité de la nourriture accélérée par la mondialisation et la « culture » Ma Do. À Paris, cette même année, est officiellement constitué le mouvement international Slow Food avec la rédaction d’un Manifeste signé par les délégués de 15 pays. Lire la suite…

Ba-eau-bab, un projet basé sur la gestion de l’eau et la mobilité douce

baobab

Nous sommes 4 étudiants en architecture à avoir fait un projet à St-Gilles (dans la même commune que votre dernier article de projet 8m²). Celui-ci est principalement basé sur la gestion de l’eau en ville mais se concentre évidemment sur la mobilité. Nous proposons un quartier où la voiture serait écartée. Les transports se feraient en tram et en mobilité douce. On propose une ville où l’homme vivrait en harmonie avec la nature en désimperméabilisant les sols. Lire la suite…

PROJET 8m² : regagner 8 m² d’espace public sur la voiture

voiture-potager

En ville, lorsqu’un habitant choisit de posséder une voiture, il peut obtenir une carte de riverain qui lui permet de stationner gratuitement dans le quartier, ce qui entraîne l’utilisation privative d’environ 8m2 d’espace public. Un riverain non motorisé, par contre, ne disposera pas de cet avantage. Le projet “8m2” vise à attirer l’attention sur cette situation et à démontrer que ces 8m2 dévolus à l’automobile pourraient être utilisés à des fins plus agréables ou utiles. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (4)

ginkgo-biloba

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Voiture contre nature, le jardin de la fin de l’automobile

voiture-contre-nature-vue-generale1

Louis Djalaï et l’équipe des Espaces Verts de Boulogne-sur-Mer ont installé en juin dernier devant la mairie de la ville un jardin éphémère sur le thème “Voiture contre nature”. Voici les premières photos de cette œuvre imposante de 1.100 m² qui propose jusqu’à la mi-novembre un questionnement sur notre rapport à la voiture et à la société de consommation. Lire la suite…

Le pedaltrain et autres zones d’abandon de l’automobile

Steven M. Johnson est probablement quelqu’un d’à part, une sorte de génie entre Robert Crumb, Jules Verne et Léonard de Vinci. En tant qu’inventeur, auteur, dessinateur et ancien urbaniste, il a passé sa vie à imaginer toutes sortes de choses, en particulier dans le domaine des transports. Lire la suite…

Initiative des villes pour la mobilité douce

actiftraficgeneve

Le canton de Genève table officiellement sur une augmentation de 42% du trafic d’ici l’année 2020 ! L’initiative des villes a pour objectif que la plus grande part de cette augmentation n’aille pas vers la voiture mais vers la mobilité douce (mobilité piétonne et cycliste). Si l’initiative est acceptée, les déplacements sans voitures seront sécurisés et attractifs pour les habitants de tout âge, habitant en ville ou à la campagne. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (1)

beton-voitures
« Long Term Parking » Arman 1982, sculpture en béton et automobiles de 18 m de haut

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés. Lire la suite…

La fin du Néandertal: à bas la dictature de l’automobile!

fin-du-neandertal

« La fin du Néandertal: un projet pour Montréal » est un documentaire, réalisé par Bruno Dubuc, qui se présente comme le « premier thriller scientifique de politique municipale depuis le Big-Bang ». Il décrit comment des citoyens s’organisent à l’échelle d’une ville de manière associative ou politique pour lutter contre  » la dictature du char ». Lire la suite…

Tramway et automobile, désastres écologiques en série pour l’expansionnisme d’un « bassin de chalandise »

voiture_arbres

Crucifiée et bientôt entièrement encerclée de ses multiples réseaux et périphériques autoroutiers, la ville de Tours attend impatiemment son Tramway. Un Ordre Nouveau semble s’être durablement emparé de la ville pour étendre son empire à l’ensemble de la Région Centre. Sous l’autorité de son état major technocratique, les grands chantiers de saccage pur et simple du paysage se sont multipliés. Lire la suite…